Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • Les larmes du cochontruffe, de Fernando A. Flores. 

  • La Noire de Gallimard

Mais que j'aime cette collection La Noire de Gallimard, belle, exigeante, profonde et surprenante !

Autant de qualificatifs qui s'appliquent à l'extraordinaire "Les larmes du cochontruffe" de Fernando A. Flores. Il y a dans ce récit beaucoup de mystère, d'étrange, de magie, mais aussi et surtout l'expression de sentiments d'une profond humanité. Difficile de décrire la fascination ressentie à la lecture de ce roman. C'est comme une chanson douce et nostalgique qui tourne en boucle et entête. 

À découvrir.

#LesLarmesDuCochontruffe #FernandoAFlores #LaNoire #Gallimard #lecture #livres #chroniques 

  • Le quatrième de couverture :

Ce n’est pas un mur, mais deux qui séparent le Texas du Sud du Mexique sous le regard perçant des Protecteurs de la frontière.
Les cartels alternent exécutions sommaires, intimidations et représailles avec la même violence que les narcotrafiquants d’aujourd’hui. À cette différence près que leur fructueux trafic porte désormais sur les têtes réduites d’indigènes et les objets d’art amérindiens.
Dans ce monde de demain dominé par la corruption, la cupidité, le racisme et les inégalités, Bellacosa, veuf désabusé, recherche son frère, probablement victime d’un enlèvement. En compagnie du journaliste Paco Herbert, qui enquête sur un autre marché scandaleux, il assiste à un banquet clandestin et hors de prix où l’on sert des espèces animales disparues, reproduites selon un procédé appelé la Méthode. Ils y rencontrent le cochontruffe, inoubliable créature, mythique et hautement symbolique.

C’est ici que le réalisme magique rejoint le roman noir.

Tag(s) : #Gallimard, #Noir,, #Partenariat, #Service Presse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :